Voiture électrique en hiver : à quoi s’attendre?

voiture électrique en hiver

Qu’on le veuille ou pas, l’hiver est bien à nos portes! Ainsi, on se fait fréquemment poser des questions sur les performances des voitures électriques en hiver. Pour répondre à toutes vos interrogations, Bornes Électriques Québec fait un tour des faits saillants à savoir.

Voiture électrique en hiver : ce que vous devez savoir

Le démarrage

Les voitures électriques s’adaptent-elles aux hivers québécois? Bien plus qu’on le pense! Contrairement à une voiture à essence, le moteur d’une voiture électrique n’est pas affecté par le froid, car aucun liquide n’est en contact avec ses éléments. La voiture électrique n’aura donc absolument aucune difficulté à démarrer même dans les températures les plus glaciales.

Le chauffage

Le chauffage peut se montrer assez énergivore. À lui seul, il peut gruger jusqu’à 25% de l’autonomie de la batterie. Heureusement, quelques conseils judicieux vous permettront d’optimiser l’autonomie de votre voiture électrique tout en restant confortable et bien au chaud.

L’un des avantages à conduire un VÉ en hiver, c’est de pouvoir préchauffer la voiture avant de partir alors qu’elle est toujours branchée sur la recharge. Vous pourrez donc utiliser l’électricité de la maison plutôt que celle de la batterie et quitter la maison ou le travail avec une batterie pleinement rechargée et une voiture parfaitement tempérée. Une fois la voiture préchauffée, le système de chauffage n’aura qu’à maintenir la température, ce qui demande beaucoup moins d’énergie. De plus, le mode chauffage n’engendre aucune pollution et il est instantané dans une voiture électrique, nul besoin d’attendre que le moteur se réchauffe avant d’obtenir de la chaleur.

Aussi, il est intéressant de savoir que le volant chauffant ainsi que les sièges chauffants consomment moins d’énergie que le chauffage de l’habitacle. Ils offrent une belle alternative pour vous tenir au chaud. Si vous êtes seul à bord de votre véhicule, vous pouvez chauffer le côté conducteur uniquement.

La recharge

En hiver, il est tout à fait normal de remarquer une diminution de l’autonomie d’une voiture électrique lors des températures froides. En moyenne, on perd de 10 % à 40 % d’autonomie selon différents facteurs : votre conduite, votre utilisation du chauffage, les conditions routières et la température extérieure.

C’est la raison pour laquelle il faut recharger la voiture plus souvent qu’à l’habitude. Dans 90% des cas, la recharge s’effectue à domicile, ce qui n’est donc pas un problème si vous avez une borne de recharge à la maison. Si la voiture est à l’abri dans un garage chauffé par exemple, c’est encore mieux. Une batterie gelée est moins efficace, perd son énergie plus rapidement et se recharge plus lentement. Si elle est laissée sans recharge trop longtemps par temps très froid, elle pourrait même être endommagée. Si vous rechargez votre voiture à l’extérieur, pensez à protéger votre pistolet ainsi que le port de recharge de la neige ou du verglas. Ne laissez pas trainer le câble trainer par terre afin d’éviter qu’il soit recouvert de neige. Vous éviterez les risques de le briser avec votre voiture ou une souffleuse.

Comme vous pouvez le constater, les voitures électriques s’adaptent donc bien aux hivers d’ici. En plus, elles offrent même plusieurs avantages comparativement aux voitures à essence.

Bonne route et bon hiver à tous!

 

Autres articles