Québec investira dans l’électrification des transports

électrification des transports

Après avoir annoncé récemment que la vente de véhicules neufs à essence sera interdite au Québec dès 2035, Québec continue de miser sur l’électrification des transports, en particulier à celui du transport scolaire, urbain et du camionnage.

Objectif : réduire les émissions de gaz à effet de serre

Force est d’admettre que le Québec a échoué à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 20 % par rapport à leur niveau de 1990 pour 2020, tel qu’il s’y était engagé. Voilà pourquoi le gouvernement Legault réitère l’engagement à les réduire de 37,5 % d’ici 2030 en misant notamment sur l’électrification des transports. Au Québec seulement, l’industrie des transports est responsable à elle seule de plus de 43% des émissions de GES. De plus, au Québec, nous avons un avantage considérable soit l’hydroélectricité qui est une énergie verte et renouvelable. Voilà qui devrait nous motiver davantage à prendre le virage électrique.

« Parmi tous les États américains et toutes les provinces canadiennes, le Québec est l’endroit qui émet le moins de gaz à effet de serre par habitant. Il s’agit d’une réalité dont nous pouvons être fiers. Mais plutôt que de nous en satisfaire, j’invite les Québécois à miser sur cette fierté pour aller plus loin, pour relever le défi des changements climatiques et pour transformer notre économie en profondeur. Le cœur de notre projet, c’est l’électrification de notre économie. Cet atout inestimable qu’est l’hydroélectricité, conjugué avec l’énergie éolienne et d’autres formes d’énergie propre, nous permettra de réduire de façon importante nos émissions de gaz à effet de serre tout en créant plus de richesse. Avec notre électricité propre, nous pouvons devenir la batterie verte du nord-est de l’Amérique et relever notre défi climatique », souligne François Legault.

Électrification des transports : un budget colossal pour y arriver

Le 16 novembre dernier, le premier ministre François Legault et le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques Benoit Charrette ont annoncé que près de 3,6 milliards de dollars iront au secteur des transports, soit un peu plus de la moitié des 6,7 milliards de dollars que Québec investira en cinq ans.

Chez Bornes Électriques Québec, nous sommes fiers de constater que l’accent est mis sur les véhicules électriques. Nous espérons que les voitures électriques incluant les camions, les autobus scolaires et urbains se multiplieront sur nos routes pour un monde plus vert. Telle est notre mission.

 

Autres articles