Mercedes-Benz EQC Squared : l’avenir électrique du 4×4

Mercedes-Benz EQC Squared Concept

Avec l’arrivée des véhicules électriques et la perspective de les voir prendre de plus en plus de parts de marché, de nombreuses voix se sont élevées pour s’inquiéter de l’avenir des vrais véhicules 4×4. Qu’en sera-t-il de la conduite hors route avec ces derniers ?

Mercedes-Benz vient de donner sa réponse à cette question en présentant le VUS EQC Squared, un modèle qui donne un aperçu de la conduite tout-terrain du futur. Ce dernier profite de l’architecture hors route du Classe G 4×4 Squared, un concept préfigurant la conduite extrême hors des sentiers battus.

Un nouveau VUS électrique pour Mercedes-Benz

Le 4×4 EQC Squared est aussi une étude, mais le développement de son système tout-terrain pose les bases des futurs systèmes électriques à traction intégrale et à quatre roues motrices de Mercedes, incluant le système qui sera destiné à un futur Classe G électrique.

Le concept du EQC Squared

Le concept est basé sur l’EQC 400, et le groupe motopropulseur électrique demeure le même. Il consiste en une batterie de 80 kWh alimentant un moteur à chaque essieu qui, ensemble, développent une puissance de pointe de 402 chevaux et un couple de 564 livres-pieds.

Vous remarquerez que l’EQC 4×4 Squared repose bien plus haut que l’EQC standard. Il est en fait presque 8 pouces plus élevé, ce qui donne une garde au sol d’environ 11,5 pouces. Les angles d’approche, de départ et de franchissement sont respectivement de 31,8, 33 et 24,2 degrés, et la profondeur de passage à gué est de près de 16 pouces.

Ces données sont attribuables à la nouvelle configuration de la suspension qui comporte les mêmes essieux portiques que ceux utilisés sur le concept Classe G Squared. Contrairement aux essieux conventionnels, les roues ne sont pas situées à la hauteur du centre de l’essieu, mais sont plutôt situées beaucoup plus bas sur les moyeux de l’essieu grâce aux engrenages portiques. L’inconvénient de cette configuration est que la voie est beaucoup plus large, ce qui nécessite des passages de roue en conséquence.

Sous le capot du EQC Squared

Un nouveau mode tout-terrain est également ajouté aux différents modes de conduite du véhicule. Ce dernier emprunte la programmation du VUS GLC. Par exemple, grâce à des interventions de freinage ciblées, il permet d’améliorer la répartition du couple lorsque le démarrage s’effectue sur un terrain n’offrant pas l’adhérence maximale. L’énergie est également récupérée lorsque le véhicule descend une colline, l’énergie est également récupérée. Ce qui permet de ralentir le véhicule tout en réinjectant de l’énergie dans la batterie.

« Cette étude sur la conduite montre clairement qu’en plus d’une passion pour la mobilité électrique chez Mercedes-Benz, nous revendiquons le leadership dans ce secteur et nous allons encore renforcer l’attrait émotionnel de ce dernier à l’avenir », a déclaré Markus Schaefer, le chef de la recherche et du développement de Mercedes, via un communiqué.

L’architecture électrique du VUS EQC sert de base au concept, rappelons-le. Rappelons aussi que les débuts de ce véhicule auront lieu au début de 2021 chez nous. Comme mentionné, il profitera d’une capacité de 80 kWh et va proposer une autonomie oscillant autour de 300 kilomètres. L’EQC couple deux moteurs électriques avec une batterie au lithium-ion. Une transmission directe à une vitesse envoie la puissance aux quatre roues. Le groupe motopropulseur fournit une puissance totale de 402 chevaux et un couple de 561 livres-pieds.

Pour ce qui est de la recharge, Mercedes affirme que son modèle peut passer de 10 à 100 % de capacité en 10 heures sur une borne de niveau 2. Avec le chargeur ultra rapide, il sera possible de passer d’une autonomie de 10 % à 80 % en 40 minutes.

 

Autres articles