Achat d’une première voiture électrique : Entrevue avec Nicole Désy

Vous envisagez l’achat d’une première voiture électrique? Bien que ce choix gagne en popularité, c’est un changement d’approche au niveau de l’industrie automobile traditionnelle. L’acquisition d’une première voiture électrique comporte aussi un cheminement qui laisse souvent des questions sans réponse chez le concessionnaire. Voilà pourquoi Bornes Électriques Québec a réalisé une entrevue avec Mme Nicole Désy qui répondra à toutes vos questions.

Qu’est-ce qui a motivé votre achat?

Mon conjoint pensait depuis des années à acheter une voiture hybride ou électrique. Lors d’un événement grand public d’essais de voitures électriques en 2015, il a été convaincu, et a voulu acheter immédiatement une voiture 100% électrique. J’en ai été surprise, car je n’étais pas certaine que s’était réaliste.

Quel véhicule avez-vous choisi?

Une Nissan Leaf, qui était le meilleur vendeur de voitures électriques et qui avait bonne réputation dans cette industrie. Je trouvais qu’elle avait un look assez particulier. J’ai été tentée par le confort, la qualité de conduite et de finition. La subvention de 8000$ déduite sur le prix d’achat chez le concessionnaire m’a mise à l’aise avec le prix, en tenant compte aussi de l’économie en essence espérée.

Comment avez-vous choisi votre borne de recharge?

On a choisi un fournisseur québécois. Il y avait une subvention sur le prix d’achat et d’installation, ce qui était encourageant. Il fallait l’installer sur un mur de brique extérieur, et j’étais réticente à faire des trous dans ce mur. Je n’avais jamais vu de bornes installées, personne n’avait de photos. J’ai exigé une installation très soignée, ce qui m’a satisfaite.

Nicole Désy

Comment se sont déroulés les premiers jours?

La voiture se conduisait comme un charme, bonne tenue de route, excellente puissance au démarrage. En attendant la livraison et l’installation de notre borne de recharge résidentielle, la borne de dépannage fournie avec l’auto n’était pas adéquate, il fallait plusieurs heures en soirée et dans la nuit pour arriver à une recharge fonctionnelle suffisante. L’arrivée de notre borne de recharge plus puissante appelée « de niveau 2 » a tout arrangé. J’ai tout de suite apprécié de ne plus avoir à aller au garage faire le plein d’essence, et les économies associées. Par la suite, on a constaté que le prix en électricité pour une recharge à la maison revient à environ un dixième de ce qu’on dépenserait en essence.

Aviez-vous assez d’autonomie pour vos déplacements?

Je devais faire 45 km par jour pour le travail. La Nissan Leaf avait une autonomie nominale de 150 km. Pas de problème l’été, il me restait assez de charge pour faire quelques commissions. Il faut comprendre que l’hiver, la réserve de charge indiquée en km n’est pas significative. Le surcroit d’énergie requis par journée de tempête pour le dégivrage, le chauffage et les essuie-glaces est très énergivore, et difficile à bien prévoir. C’était un peu juste, je devais surveiller ma réserve. Je baissais parfois le chauffage pour ménager ma charge et j’ai eu un peu froid.

Par la suite nous avons acheté une deuxième voiture électrique, la Chevrolet Bolt, en 2018. Avec une autonomie nominale de 380 km, fini les soucis d’autonomie.

Peut-on faire de longues distances?

Il faut comprendre que si on ne se recharge pas à la maison, on doit chercher sur notre trajet des bornes de recharge rapides. On appelle les plus rapides « BRCC », qui peuvent procurer une bonne recharge en plus ou moins 20 à 45 minutes. Pour les trouver, on utilise des applications sur cellulaire. Si le concessionnaire ne vous l’a pas expliqué, il suffit de joindre un groupe Facebook de voitures électriques, auquel on peut poser des questions. Et pratiquement tous les propriétaires de voitures électriques sont prêts à aider, à tout expliquer.

Maintenant, il y a un bon réseau de bornes de recharge dans toutes les régions, c’est une belle amélioration par rapport à il y a quelques années. Ça se fait bien. Il faut quand même planifier un peu le trajet pour profiter des recharges pour se restaurer et se détendre. Un peu moins facile en hiver bien entendu.

Et les vacances?

Notre premier voyage a été de la Rive-Sud de Montréal vers La Malbaie, en 2015. Il fallait être quand même patient et attentif pour cibler les points de recharge. Notre dernier voyage a été la tournée des Maritimes en 12 jours en 2019. Pas de problème. On privilégiait les hôtels écoresponsables offrant une borne de recharge à ses clients. Sinon, on ciblait la borne d’abord, l’hôtel le plus proche après.

Est-ce sécuritaire?

Concernant les voitures électriques et les bornes, on n’entend pas tellement parler de problèmes. Dans les débuts, certaines bornes de recharge publiques étaient occasionnellement défectueuses.  Ce n’est plus un souci, il y a davantage de bornes disponibles. Si je dois voyager seule, je prévois les bornes de recharge publiques les mieux situées.

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans le fait d’avoir une voiture électrique?

En pratique, je trouve ça plus zen, une voiture sans bruit. Et ne pas avoir à aller au garage faire le plein d’essence, ni pour un changement d’huile. Pratiquement aucun entretien. Mais surtout, ça s’est avéré un choix rentable.

D’un point de vue citoyen, j’apprécie ma borne de recharge qui me permet de faire un geste écoresponsable chaque fois que je branche mon auto. Ainsi que de contribuer à l’achat local : utiliser de l’énergie propre renouvelable produite au Québec.

Êtes-vous satisfaite d’avoir une voiture électrique?

Totalement. C’est un style de vie, que je trouve pertinent, agréable, et qui m’a amené de belles rencontres, une appartenance à un groupe de gens dynamiques, positifs, écoresponsables et tournés vers l’avenir. Et maintenant, au travail et dans les réunions d’amis, je suis « celle qui a une voiture électrique »!

Vous aussi vous aimeriez faire l’achat d’une première voiture électrique? C’est tout à fait possible, que vous viviez en appartement, en condo ou dans une maison. Planifiez l’installation de votre borne de recharge en même temps que l’achat de la voiture. Bornes électriques Québec peut vous conseiller pour obtenir la borne de recharge qu’il vous faut!

Obtenir une soumission

 

 

 

Autres articles